• Au Tchad, le baccalauréat n’est plus ce qu’il était

    Au Tchad, le baccalauréat n’est plus ce qu’il était0

    Par Annadjib Ramadane La semaine passée, 83.100 lycéens tchadiens ont passé les épreuves du baccalauréat. Un diplôme tellement convoité qu’il devient source de stress pour beaucoup. Journées de travail interminables et veillées sous les lampadaires des rues, les lycéens en classe d’examen ont l’habitude de se transformer en véritables commandos à l’approche du bac. Un

    LIRE LA SUITE