• De la liberté d’expression à la liberté d’oppression

    De la liberté d’expression à la liberté d’oppression0

    Depuis quelques années les prisons du Sénégal reçoivent des « pensionnaires » d’un autre genre. Il s’agit de citoyens sénégalais embastillés pour avoir exprimé verbalement ou par la plume un opinion sur la marche du pays. Dernier exemple en date, les arrestations de l’activiste Guy Marius Sagna et du journaliste Adama Gaye. Ces restrictions des libertés, par

    LIRE LA SUITE
  • Les citoyens reprennent le contrôle

    Les citoyens reprennent le contrôle0

    « Aar Li gnou bok » et « sam sunu rew » sont les deux mouvements en vogue, actuellement, au Sénégal. s par des politiques et des membres de la société civile, ils veulent sensibiliser les populations et les inciter à s’approprier de certains combats comme ceux liés à la gestion de nos ressources pétrolières et gazières. Retour sur

    LIRE LA SUITE
  • Existerait-il une justice à deux vitesses au Sénégal ?

    Existerait-il une justice à deux vitesses au Sénégal ?0

    Le jeudi 23 Mai 2019, dans l’affaire de faux billets de banque mettant en cause le chanteur Thione Seck et ses co-prèvenus, la 2e chambre du tribunal correctionnel de Dakar a annulé toute la procédure. Le juge Maguette Diop a fondé sa décision sur la non-application par l’officier de police judiciaire du règlement n° 05 de l’Uemoa du 25 septembre 2014, relativement aux nouvelles compétences de l’avocat. Cette disposition exige que

    LIRE LA SUITE
  • Un président tout puissant !

    Un président tout puissant !0

    
Le Président  de la République  du Sénégal au lendemain de sa réélection a émis le souhait de supprimer le poste de premier ministre. L’Assemblée Nationale du Sénégal a adopté le mardi 04 mai, le projet de révision constitutionnelle visant à supprimer le poste de Premier Ministre. Retour sur ces réformes constitutionnelles engagées par Son Excellence

    LIRE LA SUITE
  • Sénégal:  le citoyen grand gagnant de l’élection présidentielle

    Sénégal: le citoyen grand gagnant de l’élection présidentielle0

    Le  24 février le peuple sénégalais a encore une fois fait preuve de grande maturité. Ce scrutin présidentiel était très redouté du fait des contestations de l’oppostion sur le processus durant la période préélectorale. La majorité des candidats n’ayant pas réussi le test du parrainage, beaucoup se sont préparés à des violences et des contestations,

    LIRE LA SUITE
  • la presse est elle à la solde du pouvoir en place ?0

    Il est toujours passionnant de suivre le comportement de la presse en période électorale. Elle a toujours un rôle décisif dans le processus dans beaucoup de pays. Le Sénégal n’est pas en reste la presse à jouer un rôle primordial lors de la première alternance démocratique au Sénégal en 2000. Depuis lors, qu’en est il

    LIRE LA SUITE