Togo, Coronavirus, ouverture des frontières aériennes et des lieux de culte

Togo, Coronavirus, ouverture des frontières aériennes et des lieux de culte

La pandémie de Coronavirus semble faire partie du quotidien des habitants de la terre. Il faut apprendre à vivre avec. Cinq mois après les premières alertes du virus, suivies plus tard de la fermeture des frontières terrestres et aériennes, les vols commerciaux ont repris à l’aéroport international de Lomé le 1er aout 2020.

Cette reprise prend en compte le respect des mesures barrières. Notamment, la distanciation, le dispositif de lave-mains, le thermomètre électronique, le tunnel de désinfection.
Le test PCR (test de référence pour le diagnostic de la phase aiguë du Covid-19, permet de détecter la présence du virus SARS-CoV-2 dans l’organisme d’un individu à un instant T et donc de confirmer un diagnostic de Covid-19 posé par un médecin. Le prélèvement optimal est nasopharyngé ) ce test est obligatoire soixante-douze (72) heures avant tout départ ; Le résultat est délivré par SMS et email dans un délai de 24 heures.
Par ailleurs, les passagers doivent télécharger l’application “Togo Safe” à leur arrivée pour les besoins de la quarantaine et du choix de leur lieu d’auto-confinement.
La direction de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile, estime être prête pour faire face au défi de la non propagation du virus.
En outre, certains lieux de culte et églises ont été autorisés à rouvrir le 17 juillet 2020. Les mosquées d’abord, les églises ensuite. Néanmoins certaines congrégations se sont abstenues pour l’instant. Tout semble se dérouler dans le respect des gestes barrières. Des annonces de rappel à renoncer aux rassemblements et aux réunions après les célébrations sont constamment rappelées par les responsables religieux.
Le gouvernement togolais a opté pour une réouverture partielle et progressive, un quota fixe est accordé par préfecture à chaque obédience religieuse.
Les cultes de nuits et veillées sont interdits.
Les cérémonies funéraires se font dans la sobriété, certaines dans l’intimité pour les familles endeuillées.
Les examens de fin d’année se font en s’adaptant aux restrictions qu’impose la pandémie du coronavirus. Certaines épreuves font la part belle à la pandémie.
A ce jour, le Togo totalise neuf cent quatre-vingt-huit (988) cas confirmés, six cent soixante-treize (673) personnes guéries, deux cents quatre-vingt-seize (296) cas actifs et dix-neuf (19) décès.

 

Credit photo:first Togo

Auteurs principaux

Twitter

Shawn

If one says that Kibalama is unstable now, should we say he was unstable in advance of the whole transaction? And what does that mean?