Massacres des civils à Beni en RDC : trop c’est trop !

Massacres des civils à Beni en RDC : trop c’est trop !

 

Victime de massacres et d’insécurité au quotidien, la ville de Beni pleure ses morts en République démocratique du Congo. Ses cris percent nos cœurs. Je ne peux rester indifférent. Déjà, Beni a beaucoup pleuré sous le régime de Joseph Kabila, hélas, il pleure encore sous celui de Félix Tshisekedi. Le sang des fils et filles de Beni continue à être versé. Qui peut tolérer encore ce carnage ?

En quelques jours, on a compté plus de 60 morts à Beni. C’est trop. La coupe de l’horreur est pleine, elle déborde même. Arrêtez ces massacres s’il vous plaît ! Plus jamais ça ! Et où est passé l’assaut final promis par le chef de l’Etat pour en finir avec les rebelles ? Encore de vaines promesses ? Nous en avons assez maintenant ! Ce ne sont pas des bêtes qui meurent à Beni, mais des hommes, des femmes et des enfants, des compatriotes, tous innocents ! Qu’ont-ils fait pour mériter cet enfer depuis près de 7 ans ? Y aura-t-il paix un jour à Beni ?

En 2 ans, la guerre de Kamuina Nsapu au Kasaï s’est terminée, celle de Bundu Dia Kongo aussi. Pourquoi celle de Beni n’en finit plus ? Qui trouve plaisir dans cette entreprise macabre ? On accuse les rebelles ougandais de l’ADF, et puis c’est tout. On compte nos morts comme on compte le nombre de vaches mortes de peste ! On tue jusqu’à ce que toute la terre devienne rouge de sang. Mais elle deviendra aussi rouge de colère et se révoltera indomptablement un jour.

Que fait la Monusco (Mission de l’organisation des Nations unies pour la stabilisation du Congo) ? D’abord elle vieillit chez nous (déjà 20 ans d’âge). Je me demande ce qu’elle fait exactement dans notre pays. Je suis Beni, mais cette Monusco n’est pas Beni. Elle a fermé tous ses bureaux de la partie centre et ouest du pays pour se concentrer à lutter contre les groupes armés dans l’est du pays, mais jusqu’à présent aucun résultat. Plusieurs fois, les tueries se produisent à proximité de ses bases sans qu’elle ne bouge un seul instant. Ces casques bleus-là sont-ils venus dormir au Congo ?

Je soutiens à 100% les marches de colère organisées ces derniers jours par les habitants de Beni qui n’en ont que ras-le-bol. Ils exigent le départ de la Monusco. Et quand ils marchent pour une cause aussi noble, nos forces de la police tirent sur eux. 2 morts parmi les manifestants, dont un jeune militant du mouvement citoyen Lucha.

Exiger le départ de la Monusco, je pense que les manifestants ont raison. J’ai toujours dit que la présence de la Monusco est nécessaire au Congo, mais là je suis en train de changer d’avis. Une Monusco spectatrice des massacres, nous n’en avons pas besoin. Sa présence ne peut être nécessaire que si elle mène des actions qui neutralisent les groupes armés et qui pacifient réellement le pays.

Légende photo : Le président Félix Tshisekedi en visite à Beni le 10 octobre 2019. Crédit photo @Presidence_RDC

Auteurs principaux

Twitter

Blessing Ivan Vava

In #Kenya they launched the Building Bridging Initiative (BBI), today @nelsonchamisa launches his own Breaking Barriers Initiative (BBI). Inspired by the Kenyan example? twitter.com/hwendec/…