Le rapprochement entre Tshisekedi et Kagamé divise les Congolais

Le rapprochement entre Tshisekedi et Kagamé divise les Congolais

Il y a quelques semaines, le président Félix Tshisekedi a participé au Kusi Ideas Festival à Kigali au Rwanda. Ce n’est pas la première fois que Tshisekedi est allé au pays des Mille collines. Il s’y était déjà rendu au lendemain de son investiture à la présidence. Mais lors de sa dernière visite dans ce pays, les Congolais ont été choqués par la photo de la poignée de main entre lui et Paul Kagamé.

Depuis les multiples invasions de l’est de la RDC par des troupes rwandaises ayant causé des millions de morts, les Congolais considèrent le Rwanda et son président Paul Kagamé comme de pires ennemis du Congo. Ils ont toujours accusé le Rwanda de se développer en pillant les richesses de la RDC. Beaucoup au Congo espèrent même voir l’armée congolaise se venger un jour contre Kigali. Dans ce contexte, voir le président Félix Tshisekedi renforcer ses relations avec Kagamé est considéré en RDC comme un acte de trahison et une capitulation devant l’ennemi.

La dernière photo de Tshisekedi serrant la main de Kagamé à Kigali lors du Kusi Ideas Festival a suscité un tollé dans les réseaux sociaux chez ceux qui pensent que le Rwanda est la cause de tous les malheurs que le Congo a connus depuis une vingtaine d’années. Une photo avec Kagamé c’est comme une photo avec le diable. D’autres Congolais estiment par contre qu’il est temps de faire la paix avec Kigali et de regarder vers l’avenir.

Tshisekedi un panafricaniste ?

Avant de partir, Joseph Kabila a laissé un Congo coupé du monde au nom d’une souveraineté nationale mal comprise. Sous son règne, le Congo n’a eu que des conflits souvent inutiles avec la Belgique, l’Union européenne, l’ONU, les Etats-Unis, les institutions de Breton Wood, etc. Obtenir un visa Schengen, par exemple, était devenu un casse-tête pour les Congolais.

Mais à son arrivée au pouvoir, Félix Tshisekedi a apporté une approche plus réconciliatrice de la politique internationale congolaise. Il a rétabli les relations avec tout le monde. Ce qui a permis de sortir le Congo de son isolement international. Il s’est rendu dans chacun des pays voisins du Congo pour réchauffer les relations bilatérales et régionales en vue d’encourager les échanges économiques avec la RDC.

À mon avis, cette politique de Félix Tshisekedi avec les voisins du Congo est la bonne. Dans une Afrique que nous voulons tous unie et intégrée, je pense que le Congo n’a aucun intérêt à entretenir une politique de guerre, de vengeance et de méfiance contre ses voisins, y compris contre le Rwanda.

Les groupes armés les plus sanguinaires dans l’est du Congo sont d’origine ougandaise, burundaise et rwandaise. C’est le cas de la LRA, les ADF, les FNL et les FDLR pour ne citer que ceux-là. Une collaboration avec tous ces pays voisins est plus que nécessaire pour anéantir ces groupes armés. Mener une politique belliqueuse ne fera qu’aggraver la situation de nos compatriotes qui n’ont que trop souffert des affres de cette présence de forces étrangères.

 

 

Auteurs principaux

Twitter