Covid-19 : au Cameroun, le gouvernement ne communique plus les chiffres

Covid-19 : au Cameroun, le gouvernement ne communique plus les chiffres

Alors que le nombre de cas confirmés approche le millier, le gouvernement du Cameroun prend la curieuse décision de ne plus communiquer les chiffres sur l’évolution des contaminations.

Avec 996 cas confirmés de Coronavirus au 16 avril, le Cameroun est l’un des pays les plus contaminés en Afrique. Un récent classement positionnait le pays à la 5ème place en Afrique, et à la 2ème en Afrique subsaharienne, derrière l’Afrique du Sud. C’est dans ce contexte plutôt inquiétant que le gouvernement a décidé de réorienter sa communication autour de la pandémie. En effet, dans un tweet posté sur son compte le 9 avril, le ministre camerounais de la Santé le Dr Manaouda Malachie, annonce que désormais, il orientera sa communication « l’évolution de notre stratégie, les cas graves, les cas guéris, les décès et les mesures barrière ». Blackout sur le nombre de cas confirmés donc.

Communication

Selon le ministre de la santé, cette décision a été prise suite aux remarques faites par les internautes sur twitter. Il faut dire que depuis le début de la pandémie, le Ministre Manaouda Malachie est particulièrement actif sur Twitter où il échange avec les internautes et répond aux préoccupations des uns et des autres. Plusieurs cas de personnes contaminées ont par exemple été signalés sur twitter, et on a vu le ministre réagir.

Cependant, il serait difficile de penser que la décision résulte effectivement des suggestions des internautes, vu que la décision de ne plus communiquer n’a pas été unanimement accueillie, d’autant plus qu’à vrai dire, le compte twitter du ministre de la santé est la seule plateforme officielle sur laquelle le bilan des contaminations était régulièrement fait.

Contrairement à d’autres pays autour de nous (Sénégal, Togo, RDC, etc.), le gouvernement Camerounais n’a pas jugé nécessaire de créer des plateformes en ligne pour que les internautes puissent suivre en temps réel l’évolution des contaminations. Le silence du Minsanté signifie donc pour les Camerounais le silence sur la maladie, ce qui n’est pas forcément la meilleure option.

Dangers

Évidemment, il existe un nombre incalculable de plateformes en ligne qui donnent les chiffres sur l’évolution de la maladie dans le monde et dans chaque pays. Ce qu’il est important de relever ici, c’est le caractère officiel de l’information. Les autres gouvernements cités plus haut ne se sont pas contentés des autres sites où, mentionnons-le, les chiffres ne sont pas toujours à jour.

Ensuite, l’absence de communication officielle sur la Covid-19 ouvre la porte à toute sorte d’information non vérifiable sur la pandémie au Cameroun. Il ne faut pas s’étonner désormais que, dans les groupes sur les réseaux sociaux ou sur WhatsApp, des informations relatives au taux de contamination sortent, et que malheureusement il n’y ait aucune référence pour démontrer leur véracité ou leur inexactitude.

L’un des effets de ce silence volontaire des autorités camerounaises sur l’évolution des contaminations, c’est que la population pourrait relâcher la vigilance quant au respect des gestes barrières. La communication officielle sur les nouveaux cas confirmés était d’autant plus importante que depuis début avril, le gouvernement camerounais a lancé une opération de dépistage généralisée – à qui on doit sans doute les chiffres élevés de contamination.

Mieux communiquer

Le Ministre de la Santé devrait publier les chiffres exacts au sujet du coronavirus au Cameroun, et non seulement certains de ces chiffres. Mieux, il devrait s’entourer d’une équipe qui pourrait gérer un compte Twitter et une page Facebook dédiés à la communication sur la Covid-19 au Cameroun, et pourquoi pas un site internet OFFICIEL qui non seulement présenterait les chiffres, mais aussi reviendrait en détails sur les mesures que le gouvernement prend et les résultats obtenus.

[EDIT :]

Le ministère camerounais de la santé a récemment mis en ligne une plateforme, covid19.minsante.cm qui donne des chiffres sur l’évolution des contaminations ainsi que d’autres informations utiles sous forme de Foire Aux Questions (FAQ) sur le coronavirus. C’est un effort louable, même si jusqu’ici la communication autour de ce site soit encore insuffisante. En attendant, les communications régulières du ministre de la santé et ses publications sur les réseaux sociaux continuent d’omettre le nombre total de cas confirmés, ce qui peut s’avérer dangereux, comme nous l’avons relevé plus haut.

Auteurs principaux

Twitter

Shawn

There is this nails garage is it also allowed to open? Anti it is a garage.