Côte d’Ivoire : L’espoir d’une paix véritable  

Côte d’Ivoire : L’espoir d’une paix véritable  

Une Côte d’Ivoire nouvelle, une Côte d’Ivoire réconciliée avec elle-même. C’est le moins qu’on puisse dire avec l’ordonnance d’amnistie prise par le chef de l’Etat Ivoirien, Alassane Ouattara, à la veille de la célébration de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. A cela s’ajoute le discours rassembleur de l’ex première Dame Simone  Gbagbo qui recouvre la liberté après 7 ans de détention.

  • L’ordonnance d’amnistie a été qualifiée de geste de décrispation. Elle a pris en compte de 800 personnes poursuivies ou condamnées pour des infractions  liées à la crise post-électorale de 2010. Un geste qui a permis aux fils et filles de la Côte d’Ivoire de communier en toute allégresse autour de leur mère  patrie, le 7 août dernier.

Les Ivoiriens ont salué cette initiative du chef de l’Etat, même si certains voient en cette décision une pression extérieure.  D’autres la mettent au compte de la bonté du chef de l’Etat qui a pris la résolution d’aller vers une réconciliation véritable.

«Nous devons œuvrer pour préserver les symboles et les enseignements que nous avons reçus en héritage : l’union, la discipline et le travail, notre devise nationale ; le vivre ensemble, la tolérance et la fraternité, notre credo. Les crises des deux décennies nous ont montré que rompre ce pacte met en danger la cohésion sociale et la nation elle-même », a déclaré  le chef de l’Etat Alassane Ouattara dans son message à la nation du 6 aout 2018.  

À deux ans de la fin de son mandat, le président Ivoirien pose un acte qui l’honore au plan politique. Un acte qui ouvre la porte au dialogue politique.

La CPI et la Paix en Côte d’Ivoire

Sortie de prison, Simone Gbagbo a changé de Discours, elle prône désormais la paix et la réconciliation. Ce qui fait d’elle le fer de lance du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de son époux Laurent Gbagbo.  

Restée très populaire auprès des fidèles du FPI, l’ancienne Dame de Fer pourrait aider au rapprochement des deux franges du FPI que sont le camp d’Affi N’Guessan et le camp d’Abou Drahamane Sangaré.

Pour l’heure, elle est assaillie par les visites des acteurs politiques qui lui témoignent compassion et solidarité.

L’Ex-première Dame pourrait permettre au Front populaire ivoirien de reprendre toute sa place dans la sphère politique ivoirienne.

Les partisans du FPI ont le regard tourné vers la CPI qui devra statuer le 1er octobre 2018 sur la demande d’acquittement introduite par les avocats de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

L’amnistie accordée aux 800 prisonniers politiques dont Simone Gbagbo.

L’acquittement total demandé par la défense de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé pour le 1er octobre 2018.

Quelle conséquence sur le paysage politique ivoirien les mois à venir ?

 

Auteurs principaux

Twitter

Aine

It's been an awesome experience. Always great learning from young people across Africa. twitter.com/AGA_Plat…